Tél.: 01 46 51 91 48

Diversifiez votre patrimoine dans le " non-coté".

Le FCPI est un Fonds Commun de Placement dans l’Innovation. C’est un organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM) de droit français agréé par l’Autorité des marchés financiers (AMF) permettant à des particuliers d'investir dans le capital-investissement : 70 % de l'actif collecté (minimum réglementaire) doit être investi dans des petites et moyennes entreprises (PME) au sens de l’Union Européenne à caractère innovant et non cotées. Les PME cotées sur Alternext ou au Marché libre sont assimilées à du non coté dans la gestion de ces FCPI. 

Ce placement rentre dans la catégorie des Fonds Commun de Placement à risque.

L'économie d'impôt est soumise à deux conditions : 

 - la société de gestion d’un FCPI doit avoir investi au moins 70 % de l'actif du FCPI dans un délai de deux ans

 - le souscripteur doit garder ses parts au minimum 5 ans (il faudra plutôt compter en réalité entre 7 à 10 ans). A la sortie, les plus-values réalisées sont exonérées d’impôt, mais soumises aux prélèvements sociaux. 

Le souscripteur d’un FCPI ne pas inscrire ce type de placement dans un PEA, PEA-PME, PEI, PEE, PERCO. 

Le montant maximum à prendre en considération est de : 

 - 12 000 € pour un célibataire, veuf ou divorcé, soit une réduction maximum de 2 160€ 

 - 24 000 € pour un couple marié ou lié par un PACS soit une réduction maximum de 4 320€ 

Il est possible de doubler votre plafond de défiscalisation en cumulant FCPI et FIP.

Toujours dans un souci d’objectivité, la CGPP vous offre l’ensemble des FCPI du marché en vous conseillant de diversifier votre investissement sur plusieurs FCPI différents pour minimiser vos risques. De plus, la CGPP se positionne comme un des premiers commercialisateurs de FCPI avec des frais d’entrée les plus bas. 

En investissant dans un FCPI où un FIP classique vous bénéficiez d'une réduction d'impôts de 18 % du montant de l'investissement. 

Cette réduction s'impute directement sur votre impôt sur le revenu. 

Ces investissements rentrent dans le plafond des niches fiscales. Le surplus n’est pas reportable sur les impositions des années suivantes.

FCPI ISF

Une réduction d'impôt de solidarité sur la fortune plafonnée jusqu'à 18 000 € dans l’année.  Depuis le 21 août 2007, grâce à la loi TEPA (loi en faveur du Travail, de l’Emploi et du Pouvoir d’Achat) l’Etat a institué un dispositif de réduction d’ISF permettant au redevable d’imputer sur son impôt 50% des versements effectués au titre des souscriptions aux parts de FCPI ou de FIP. Investir dans un FIP ou un FCPI spécial ISF permet de bénéficier d’une réduction correspondant à 50% du montant investi dans le fonds, dans la limite de 18.000 euros. Si la part investie par le fonds dans des PME éligibles est de 100%, la réduction d’ISF sera de 50% des sommes placées.