Tél.: 01 46 51 91 48

Diversifiez votre patrimoine dans le " non-coté".

Les FIP (Fonds d’Investissements de Proximité) sont des fonds communs de placement à risque, investis dans des petites et moyennes entreprises régionales en développement non coté. 

L’objectif de ce type d’investissement est de soutenir les PME locales, les FIP sont des fonds communs de placement à risque, investissant dans des petites et moyennes entreprises régionales en développement. La rentabilité d’un FIP varie en fonction de la stratégie d’investissement. Il faut savoir que 10 % de l’actif d’un FIP soient consacrés à des PME régionales de moins de 5 ans. 

Ce placement rentre dans la catégorie des Fonds Commun de Placement à risque. 

Un FIP est une solution de diversification du patrimoine, qui présente un risque de perte de capital. La liquidité de ces titres est très réduite. 

Les FIP sont des fonds communs de placement dont les actifs doivent être constitués pour 60 % au moins de titres d'entreprises situées dans une zone géographique déterminée : 1 à 4 régions européennes limitrophes. 

Les entreprises doivent répondre à la définition d'une PME européenne de moins de 250 salariés et moins de 50M€ de chiffre d'affaires. 

Pour le complément, 40 % de l'encours global maximum, peut être investi dans des sociétés cotées ou des valeurs mobilières comme des SICAV, des FCP, ou des valeurs monétaires. 

Avantages fiscaux : 

Grâce à cet investissement l’état vous aide en vous faisant bénéficier d’une réduction d’impôt sous réserve de conserver les parts au moins 5 ans (il faudra plutôt compter en réalité entre 7 à 10 ans). A la sortie, les plus-values réalisées sont exonérées d’impôt, mais soumises aux prélèvements sociaux. 

Une réduction d’impôts jusqu’à 9 120 € dans l’année. 

Il faut distinguer 3 sortes de FIP et 3 types de réduction d’impôts :

 - le FIP Classique : 18%,

 - le FIP Corse : 38%,

 - le FIP DOM-COM : 42%

Le montant maximum à prendre en considération est de :

- 12 000 € pour un célibataire, veuf ou divorcé, soit une réduction maximum de 2 160€

  - 24 000 € pour un couple marié ou lié par un PACS soit une réduction maximum de 4 320€

Il est possible de doubler votre plafond de défiscalisation en cumulant FCPI et FIP.

Toujours dans un souci d’objectivité, la CGPP vous offre l’ensemble des FIP du marché en vous conseillant de diversifier votre investissement sur plusieurs FIP différents pour minimiser vos risques. De plus, la CGPP se positionne comme un des premiers commercialisateurs de FIP avec des frais d’entrée les plus bas.

En investissant dans un FCPI ou un FIP classique vous bénéficiez d'une réduction d'impôts de 18 % du montant de l'investissement.

Cette réduction s'impute directement sur votre impôt sur le revenu.

Ces investissements rentrent dans le plafond des niches fiscales. Le surplus n’est pas reportable sur les impositions des années suivantes.

FIP ISF

Une réduction d'impôt de solidarité sur la fortune plafonnée jusqu'à 18 000 € dans l’année.  Depuis le 21 août 2007, grâce à la loi TEPA (loi en faveur du Travail, de l’Emploi et du Pouvoir d’Achat) l’Etat a institué un dispositif de réduction d’ISF permettant au redevable d’imputer sur son impôt 50% des versements effectués au titre des souscriptions aux parts de FCPI ou de FIP. Investir dans un FIP ou un FCPI spécial ISF permet de bénéficier d’une réduction correspondant à 50% du montant investi dans le fonds, dans la limite de 18.000 euros. Si la part investie par le fonds dans des PME éligibles est de 100%, la réduction d’ISF sera de 50% des sommes placées.