Tél.: 01 46 51 91 48

Lorsqu’un propriétaire souhaite louer son bien, 2 types de locations s’offrent à lui (vide ou meublé). Le fait d’opter pour la location meublée va avoir une incidence sur son statut.

Le statut de loueur en meublé non professionnel (LMNP) permet de disposer de deux options. Soit vous optez pour le régime forfaitaire et vous serez imposé sur la moitié de vos recettes. Soit vous choisissez le régime réel et vous déduirez les charges et les amortissements de vos recettes pour diminuer vos revenus locatifs qui ainsi sont bien moins imposés.

Le logement doit être loué meublé et les revenus tirés de la location imposés dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Le statut de loueur en meublé professionnel (LMP), oblige à ce que les recettes locatives soient inférieures à 23 000€ par an ou qu’elles représentent moins de la moitié de vos revenus globaux. Vous êtes tenu à des obligations comptables.

L’investisseur a la possibilité de choisir entre le régime micro-BIC (ou régime forfaitaire) et le régime réel.

Le micro-BIC :

Il s'applique si vos recettes ne dépassent pas 32.900 €. Vous profitez d'un abattement de 50 % sur les recettes (seule la moitié de ces dernières est imposable). Vous ne pouvez pas créer de déficits. Ce régime est intéressant si vos charges sont inférieures au seuil de 50 %.

Le régime réel :

Au-delà de 32.900 € ou sur demande auprès du fisc si vos recettes sont inférieures, vous bénéficiez du régime réel. Vous déduisez des recettes l'ensemble des charges (intérêts d'emprunt, taxes, travaux, frais de syndic et de gestion, etc.) et les amortissements (faculté de déduire une partie du prix du logement des loyers lorsque vous les déclarez). Au bout du compte, vous diminuez vos recettes, donc vos impôts.